Interview exclusive Pascal Tournier, Directeur général du Domaine Skiable de Flaine

FuniFlaine, 80 millions d’euros en faveur de la mobilité douce

Alpinews :  Le projet de liaison par remontées mécaniques qui doit relier Magland- Les Carroz à Flaine sera en partie financé par le Contrat de plan état région 2015-2020. La structure porteuse a  été actée et  ce sera un syndicat mixte. Quelles sont les prochaines étapes à franchir ?
Pascal Tournier : L’étape suivante est la construction de l’entité juridique qui définira la gouvernance porteuse du projet, elle recevra les aides publiques, charge à elle ensuite d’attribuer à la/les sociétés la délégation pour construire et/ou d’exploiter  l’appareil.

En parallèle les dossiers conduisant aux demandes d’autorisations administratives vont se préparer, notamment avec la dépose de dossiers UTN. Tous les volets, tant en terme de sécurité qu’en terme d’étude d’impact, que nécessite un tel projet seront abordés de façons précises et transparentes.

S’ensuivra la consultation des entreprises en capacité de réaliser telle ou telle partie du projet, bien évidemment tous les éléments de construction du projet dont il existe des compétences locales nécessitera la consultation des entreprises du territoire.

Commencera alors la construction proprement dite, et si toutes ces étapes se franchissent correctement nous pouvons envisager une inauguration au cours de l’année 2019.
 
 Alpinews : Le Funiflaine au départ de Magland  fait évoluer l’accessibilité à la station de Flaine  par un moyen de transport sûr et écologique. Quelles sont les autres  technologies  intelligentes (réseaux  connectés, numérique, énergies renouvelables , éclairage, vélo ,VAE, autopartage, etc) qui seront mis en oeuvre sur cette réalisation ?
Pascal Tournier : Vous mettez l’accent sur la réelle valeur ajoutée de Funiflaine, à savoir la réalisation d’un transport « doux », avec une vraie alternative au transport par voiture.
Il va sans dire que dans ce cadre de développement durable, toutes les technologies qui contribuent à cet état d’esprit seront considérées avec bienveillance, celles que vous évoquez en font bien entendu partie.

Je suis convaincu que le Funiflaine sera un fédérateur de ce type d’approche et de fonctionnement citoyen, en tous cas du citoyen qui pense à son avenir et surtout à celui de ses enfants.
 
Alpinews :  Ce projet, en passe de devenir  réalité, a un coût , on parle de 80 millions d’euros ? C’est beaucoup d’argent. Quel sera le profil  des partenaires privés?
Pascal Tournier : Je vous l’accorde c’est beaucoup d’argent, mais je crois aussi que c’est à l’échelle d’un projet majeur tel que le Funiflaine. Son rayonnement sera certes départemental, mais également régional et je pense que nous n’imaginons pas aujourd’hui toutes retombées positives d’un projet de cette ampleur.
Aussi les partenaires privés, au-delà des sociétés de remontées mécaniques de Flaine et des Carroz, qui s’impliqueront dans ce projet sauront en reconnaître toute la valeur. Ceux-ci ne sont pas aujourd’hui connus et nous pourrions être surpris par le profil de certains investisseurs convaincus de l’intérêt de participer au projet Funiflaine, sa taille et sa primeur augurant j’en suis convaincu un déclencheur du transport urbain par câble.
 
Alpinews : Quel axe stratégique à porté ce projet ?  
Pascal Tournier : La stratégie qui a toujours guidé ce projet est de trouver une solution alternative au transport routier entre Magland et Flaine, et comme toute stratégie elle n’a de valeur que par les Hommes qui la portent, c’est pourquoi il est important de parler de ceux-ci.
 
René Pouchot Maire de Magland, soutenu par son conseil, a toujours été convaincu de la pertinence du Funiflaine comme solution alternative au transport routier entre Magland et Flaine.

Lors des études il est vite devenu évident qu’un passage par les Carroz était nécessaire et les élus d’Araches, se sont rapidement intégrés au projet. L’équipe nouvellement élue, et particulièrement Marc Iochum son Maire ont poursuivi dans cette voie en proposant une adaptation du tracé, cohérente avec des contraintes de circulation propre aux Carroz et tenant compte d’une adaptation au terrain pleine de bon sens.

Jean Louis Mivel Conseiller Général en phase avec les attentes liées à un tel projet a également mis son énergie à contribution et Christian Monteil Président du Conseil Général conscient de l’enjeu a rapidement affiché l’implication du Conseil Général.

Loic Hervé Sénateur et Président de la CCAM nouvellement élu a également adhéré à ce projet au cœur de son territoire.

Sans vouloir être trop long, je me dois de citer les appuis majeurs sans lesquels nous n’en serions pas là, à ce titre je pense à Jean Jacques Queyranne Président de la Région, Jean Francois Carenco Préfet de région, Georges Francois Leclerc Préfet de Haute Savoie.

Comme vous pouvez le constater un tel projet nécessite l’adhésion de nombreux partenaires et un tel engouement ne peut que nous conforter quant à  la pertinence de ce projet.
 
Le Funiflaine est un projet de territoire qui apportera un réel focus sur la Haute-Savoie, il attirera ainsi l’attention de visiteurs que nous espérons nombreux et auxquels nous pourrons montrer les nombreux atouts dont nous disposons tant industriels que touristiques.

02-03-2015 à 10:23:49