Interview exclusive de Charles-Ange GINESY, Président de l’Association Nationale des Maires des Stations de montagne (ANMSM), Député-Maire de Péone/Valberg

ANMSM : les enjeux de la transition énergétique sont majeurs !

Alpinews : Vous avez accepté de co-présider les 3èmes Assises Nationales de l’Aménagement et de l’Economie Durables Alpipro, qui se tiendront à Chambéry les 23 et 24 Avril 2015 sur « la transition énergétique et les stations de ski ». Quels sont les enjeux pour les stations ?
Charles-Ange Ginésy : Anticiper la raréfaction des ressources fossiles, contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique, protéger les emplois et le pouvoir d’achat des français… les enjeux de la transition énergétique sont majeurs ! Pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie énergétique nous avons besoin d’actionsnterview exclusive de          concrètes. Celles-ci sont largement conduites au niveau local. Les stations de montagne, en tant que moteurs économiques des zones de montagne, sont des territoires d’expérimentation et d’innovation. De nombreuses initiatives ont d’ailleurs déjà vu le jour sur tous les massifs pour améliorer l’efficience énergétique des stations. Ces assises permettront de renforcer cette dynamique et d’apporter aux élus des outils et des méthodes afin de les inciter à poursuivre leur transition énergétique. C’est pourquoi, il est important pour l’ANMSM de s’y associer.


Alpinews : L’optimisation énergétique est-elle selon vous un facteur clé de la rénovation de l’immobilier en montagne ?
Charles-Ange Ginésy : En montagne, de nombreux bâtiments ont été construits dans les années 70-80. Aujourd’hui, certains logements ne correspondent plus aux attentes des clients et ont été retirés du marché locatif. Ces mêmes logements sont souvent de réels gouffres énergétiques. Améliorer leur performance énergétique permet aux propriétaires de réaliser des économies. Celles-ci peuvent ainsi être utilisées pour financer des travaux de réhabilitation visant à renforcer le confort des logements. L’optimisation énergétique est une opportunité pour la rénovation de l’immobilier en montagne. C’est un levier à actionner ! L’expérience, en cours à Villard de Lans, démontre qu’ouvrir une réflexion sur l’optimisation énergétique permet d’inciter les propriétaires à se lancer dans une démarche rénovation et de remise en marché de leur bien.


Alpinews : L’ANMSM a créé en 2007 une charte des stations de montagne pour le développement durable. Où en sont les stations ?
Charles-Ange Ginésy : Les enjeux du développement durable sont aujourd’hui complétement intégrés et pris en compte dans les politiques publiques des stations de montagne et en amont de chaque projet. De nombreuses actions ont été mises en œuvre par les 52 stations signataires de la Charte. Dans le secteur de l’énergie, elles ciblent notamment l’efficacité énergétique des bâtiments, le développement des énergies renouvelables ou encore la maîtrise de la demande d’énergie. Les exemples sont nombreux partout en montagne : création d’une chaufferie biomasse à La Plagne et d’un chauffage par géothermie à Tignes, optimisation de l’éclairage public à Besse Super Besse, approvisionnement en électricité verte à Chamrousse et Font-Romeu, énergie solaire à Courchevel, aux Houches et à Vaujany, véhicules électriques à la Bresse… A Valberg, nous avons créé une crèche HQE et mis en place un service de véhicules électriques en auto-partage.


Alpinews : Comment voyez-vous la station de demain ?
Charles-Ange Ginésy : Le modèle de développement des stations est en cours d’évolution. L’avenir est à la pluridisciplinarité. Les stations diversifient depuis plusieurs années leurs activités avec de nouvelles offres ludiques autour du bien-être, de la culture, du sport... Objectif : développer une activité tout au long de l’année, notamment en été, mais aussi en septembre et en juin pour que la montagne vive à toutes les saisons ! La station de demain sera également innovante et connectée. Le numérique permet déjà d’offrir de nouveaux services aux visiteurs et aux habitants. Les investissements à venir transformeront nos stations en véritables « Smart ski resorts » grâce à une gestion des infrastructures d’eau, d'énergies, de transports, de bâtiments, de gestion et tri des déchets… efficace et automatisée pour améliorer la qualité de vie et de service, dans un environnement préservé.

30-01-2015 à 10:20:55